Formation accélérée sur les logiciels Low-Code : leur définition, leurs effets et leur importance

Au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, le nombre de perturbations numériques augmente actuellement de manière exponentielle.

Et avec l’explosion de l’intelligence artificielle, tout cela va s’accélérer bien plus vite que quiconque n’aurait pu l’imaginer.

Comment suivre le rythme effréné du changement ? Chaque entreprise est confrontée à ce défi existentiel.

Ainsi, si vous êtes CXO (responsable de l’expérience client) d’une grande entreprise, vous savez que ces perturbations sont vouées à apparaître, même si vous ne savez pas quand.

N’attendez pas que l’inévitable se produise. Il est crucial que vous développiez les capacités dont vous avez besoin pour déjouer ces menaces et tirer parti de toute occasion avant que vos concurrents ne le fassent.

Votre réussite dans ce domaine repose sur deux facteurs différents : vous devez tout d’abord acquérir l’agilité nécessaire pour vous adapter à la constante évolution des possibilités et des menaces, et ce, à vitesse numérique.

En outre, il vous faut également du pouvoir : vous en avez besoin pour développer plus rapidement des applications d’entreprise et anticiper toutes les attentes, aujourd’hui comme demain.

Ceci nous amène au sujet qui nous intéresse aujourd’hui : les logiciels Low-Code.

Il existe de nombreuses manières de parler des logiciels Low-Code.

La meilleure solution consiste peut-être à se concentrer sur leur définition, leurs effets et leur importance.

Logiciels Low-Code : le secret de création de valeur de l’entreprise – Rapidement

Avec les méthodes traditionnelles de code, la rapidité du retour sur investissement des entreprises était limitée. Avec les outils de développement Low-Code modernes, ce n’est plus vraiment le cas.

Le Low-Code nous donne les capacités nécessaires pour transformer les idées exceptionnelles en applications d’entreprise, et ce, jusque 20 fois plus rapidement qu’en tapant simplement du code. Vous pouvez donc réaliser toutes les actions suivantes :

  • Séduire plus vite de nouveaux clients et accélérer votre délai de rentabilité, pour
  • Tirer rapidement parti de possibilités professionnelles en constante évolution, pour
  • Permettre à vos employés d’accéder aux informations dont ils ont besoin, quel que soit le moment, le lieu ou l’appareil utilisé, pour
  • Simplifier les processus au niveau de plusieurs points de contact avec les clients au sein de votre entreprise, pour
  • Créer une expérience client cohérente, que ce soit sur le web, les réseaux sociaux, leurs mobiles, et bien plus encore

En privilégiant la composition visuelle par rapport à l’écriture de code, le Low-Code élimine les obstacles qui entravent la collaboration entre les services commerciaux et les services informatiques.

« Il s’agit de permettre à toute l’entreprise de s’impliquer dans la transformation numérique et l’innovation numérique », déclare Clay Richardson, cofondateur et directeur général de Digital FastForward, une société de conseil spécialisée dans la transformation numérique.

Selon M. Richardson, « Ce qu’il faut savoir, c’est que par le passé, la gestion des processus métier (BPM) se vendait en tant que plate-forme pouvant être utilisée non seulement par les analystes commerciaux, mais également par presque tous les autres. En réalité et dans la plupart des cas, ce sont toujours les développeurs qui doivent prendre en charge 90 % du travail. »

« Ce dont nous sommes actuellement témoins avec le Low-Code montre bien que la vision propre à la gestion des processus métier commence aujourd’hui à se concrétiser », continue M. Richardson. « […] Les non-développeurs peuvent désormais s’investir dans la création de solutions et tester celles-ci auprès des clients.  Ce qu’il convient donc de retenir de tout cela, c’est que la transformation et l’innovation numériques ne doivent pas seulement être confiées à quelques employés au sein d’une entreprise ; cette méthode serait vouée à l’échec. »

Déclencher l’innovation dans toute votre entreprise

Vous mandatez par exemple quelques-unes des personnes de votre équipe informatique afin qu’elles prennent en charge l’innovation pour votre entreprise.

Cependant, cette équipe se heurte assez rapidement à un goulot d’étranglement. Par conséquent, les employés de votre entreprise risquent de considérer la transformation numérique comme n’étant rien de plus qu’une expression à la mode, car ils ne constatent aucun résultat.

Il est donc préférable d’adopter une approche axée sur le Low-Code, qui permet aux non-développeurs de concevoir, de créer et de tester de nouvelles idées auprès des clients et des intervenants. Tout cela pourrait avoir énormément d’impact sur votre entreprise.

Par exemple, les plates-formes Low-Code vous offrent une solution simple et rapide pour ajouter des capacités liées à la Robotic Process Automation (RPA) à votre portefeuille de transformation numérique.

« Les personnes ont tendance à croire que la mise en œuvre de la RPA constitue une étape complexe », indique M. Richardson. « Mais en réalité, le Low-Code simplifie le processus d’automatisation. Il évite aux développeurs et aux employés du back-office et du front-office d’avoir à exécuter des tâches routinières de faible valeur, en leur permettant plutôt de se concentrer sur des activités à forte valeur ajoutée. »

« L’approche traditionnelle perd de son importance lorsque vous essayez d’automatiser un processus essentiel », explique M. Richardson. « Ce qui compte, c’est de faire entrer en jeu tous ces éléments.  Au final, tout cela se résume à l’accent qu’il faut mettre sur l’expérience client… ainsi qu’à la mise en œuvre de l’automatisation des processus Low-Code, et ce, afin de proposer une meilleure expérience numérique qui relie entre eux tous les services de votre entreprise, dans leur totalité. »

3 grands obstacles concernant l’exploitation à vitesse numérique

Il est extrêmement difficile de travailler à vitesse numérique. C’est même plus dur encore lorsque des systèmes hérités vous empêchent d’avancer. L’une des situations suivantes vous paraît-elle familière ?

  1. Cycles de développement des applications trop longs : les applications personnalisées sont devenues des facteurs essentiels de la différenciation concurrentielle pour les entreprises. Cependant, le code traditionnel est synonyme de longs cycles de développement. Toutes les exigences doivent être connues et verrouillées, car le code n’est pas une discipline flexible, et le fait d’opérer des changements à un stage ultérieur pourrait entraîner des retards coûteux. Il est également épineux d’écrire de grandes quantités de code avec des ressources limitées. Ainsi, vous êtes constamment obligé de courir dans tous les sens pour satisfaire à la demande en matière d’applications.
  2. Architectures des applications très rigides : une fois achevées, les applications personnalisées sont difficiles à modifier du fait de leur complexité. Le moindre ajustement du code sous-jacent doit être testé de façon minutieuse avant d’être mis en production, ce qui limite la souplesse opérationnelle, puisque les architectures des applications sont compliquées à modifier.
  3. Mobilité traitée après coup : dans de nombreuses entreprises, la restructuration des méthodologies informatiques traditionnelles relative au développement d’applications pour différents systèmes d’exploitation et interfaces utilisateur mobiles était toujours traitée après coup, jusqu’à récemment. Cette habitude met donc les entreprises dans l’embarras lorsque celles-ci doivent transformer leurs opérations pour les adapter aux utilisateurs de smartphones, de tablettes et de mobiles.

La bonne nouvelle ? Le développement Low-Code permet de supprimer ces obstacles en simplifiant les architectures des applications et en créant des solutions capables de fonctionner sur les dispositifs informatiques traditionnels et mobiles, mais également de faire tomber les barrières entre le commercial et l’informatique.

Les capacités Low-Code offrent une hyper-réactivité incomparable. Du point de vue de la valeur de l’entreprise, le Low-Code propose une prestation rapide et itérative en termes d’applications métier. Il permet également aux véritables leaders de se démarquer et de sortir du lot.

Déchiffrer le code : développer ou acheter ?

Si votre service informatique ressemble à la plupart des autres, vos collaborateurs sont toujours occupés par un backlog de projets sans fin. Votre entreprise a besoin que ses applications puissent s’adapter aux attentes, et le service informatique a quant à lui bien du mal à satisfaire à la demande tout en continuant d’assurer le bon déroulement des opérations.

Bien entendu, vous pouvez vous fournir en solutions toutes prêtes afin de répondre aux besoins de votre entreprise. Mais cela risque de poser des problèmes d’intégration. Les silos de données et de processus s’accumulent alors, et très vite, vous êtes confronté à un problème plus important que celui que vous aviez avant l’achat de la solution.

À la place, vous pouvez choisir de créer vos propres applications. Cette option apporte également son lot de difficultés, car les développeurs réussissent rarement à tenir le rythme face à la demande. Vous pouvez toujours essayer de recruter davantage de développeurs, mais les bons éléments sont rares et chers.

Le développement Low-Code permet de relever tous ces défis et bien d’autres encore en facilitant la création rapide d’applications de niveau professionnel, que ce soit par les non-développeurs ou par les développeurs informatiques.

Il ne fait aucun doute que le Low-Code améliore les capacités de développement d’applications des développeurs expérimentés. Cependant, il convient également de noter que les plates-formes de développement Low-Code sont aussi conçues pour prendre en charge n’importe quelle application tout au long de son cycle de vie.

Approche Agile vis-à-vis du développement logiciel

L’agilité des plates-formes Low-Code les rend également extrêmement utiles pour les DSI cherchant à intégrer des processus de développement Agile à leurs services informatiques.

Il s’agit d’une solution simple et rapide pour déployer des applications et les mettre à l’échelle au niveau de toute l’entreprise. Et puisqu’elles restent gouvernées par les services informatiques, les applications développées à l’aide du Low-Code peuvent instantanément devenir parties intégrantes de l’architecture de votre entreprise.

Suffisamment flexible pour répondre à vos besoins opérationnels et assez puissant pour les projets d’entreprise, le développement Low-Code vous permet de garder le contrôle. Vos administrateurs d’application restent aux commandes, et ils peuvent définir eux-mêmes les autorisations nécessaires.

Ainsi, les informations ne sont partagées qu’avec ceux qui en ont besoin.

Alors, qu’il s’agisse d’une simple application ou d’une solution complexe avec plusieurs milliers de points de données, que vous soyez un développeur débutant ou expérimenté… Tout cela n’a pas d’importance. Le développement Low-Code rassemble la rapidité et la puissance nécessaires pour répondre à vos besoins.

Le Low-Code s’envole sur la base aérienne de Robins

Toutes les entreprises fonctionnent grâce à des logiciels, et la base aérienne de Robins ne déroge pas à la règle.

En tant que principal employeur de l’État de Géorgie, la base aérienne de Robins fait appel à environ 25 000 membres des forces armées, vacataires et employés civils et mène des opérations critiques destinées à soutenir les actions de l’U.S. Air Force et de l’aviation américaine.

Les agents de la base aérienne de Robins avaient besoin d’un système de Case Management dynamique pour identifier, suivre et accélérer la résolution des dangers potentiels au sein de la base, ainsi que pour maintenir des pistes d’audit complètes à des fins de respect des règlements. La solution qu’ils ont décidé d’adopter consistait à développer un outil de signalement des dangers (Hazard Reporting Tool ou HRT) sur la plate-forme de développement d’applications Low-Code d’Appian.

Cette solution a été développée par le 402nd Software Maintenance Group (SMXG) et d’autres intervenants qui n’avaient encore jamais utilisé Appian. Ils ont toutefois été en mesure de développer et de déployer une application HRT de niveau professionnel, et ce, après seulement 2 semaines de formation.

En plus de cela, ils ont pu déployer leur application HRT auprès de 20 000 utilisateurs en une seule journée.

L’application recueille les commentaires des employés par l’intermédiaire d’un simple questionnaire numérique qui déclenche un processus d’analyse et de suivi du Case Management au sein de la base, de sa création à sa résolution.

Simplifier l’intégration des données

Appian intègre les données liées à ces cas à plusieurs systèmes hérités et offre ainsi à 25 000 utilisateurs finaux une vue d’ensemble de ces données pertinentes leur permettant de prendre de meilleures décisions, plus rapides et plus éclairées, dans le domaine de la gestion des cas.

Toutes les activités et tous les documents liés à des cas sont recueillis par le système, qui créé une piste d’audit complète et donne aux agents la visibilité dont ils ont besoin pour détecter tout danger potentiel, et ce, avant qu’il ne se transforme en problème de conformité.

Au cours de ces quatre dernières années, les agents de cette base ont déployé sur la Plate-forme Appian plus de 40 applications grâce auxquelles ils peuvent tout gérer : la gestion de projets, les examens par les pairs, les audits d’assurance qualité, les approbations des achats, la gestion des talents, et bien plus encore.

Voici un autre témoignage de réussite dans le domaine du Low-Code : Bendigo and Adelaide Bank, une importante banque australienne qui compte plus de 1,6 million de clients et plus de 66 milliards de dollars d’actifs, a déployé la plate-forme de développement Low-Code d’Appian afin de créer plusieurs dizaines d’applications d’entreprise de premier rang, au rythme incroyable d’une application par mois.

Miser sur le développement d’applications Low-Code

D’ici à 2025, les banques pourraient perdre 60 % de leurs bénéfices liés aux crédits à la consommation au profit des perturbateurs que sont les FinTech, 34 % de ceux concernant les paiements et les prêts aux petites entreprises, 30 % de ceux relatifs à la gestion de patrimoine et 20 % de ceux associés aux prêts hypothécaires, selon une récente étude réalisé par McKinsey & Company.

Cependant, Bendigo et d’autres banques résolument tournées vers le numérique comptent bien riposter avec une technologie Low-Code destinée à renforcer la vitesse de leurs prestations de service et à améliorer l’expérience client, mais également à garder une longueur d’avance sur les nouvelles exigences en termes de risques et de conformité.

« Notre vision consiste à faire en sorte que le parcours client se déroule sans aucun accroc, peu importe le service de notre banque avec lequel les clients sont en relation », a indiqué Andrew Watts, délégué à l’amélioration du service clientèle à la Bendigo and Adelaide Bank.La vitesse à laquelle Appian nous a aidé à développer et mettre à disposition ces applications stratégiques est la raison pour laquelle il s’agit du partenaire idéal pour la concrétisation de notre vision. »

Avez-vous besoin du Low-Code ?

Clarifions la situation. Soixante-dix pour cent de toutes les transactions commerciales sont toujours traitées par COBOL, un langage de programmation conçu dans les années 1950.

C’est tout du moins ce qu’explique Informationweek.

Cependant, à une époque où tout ne fait que s’accélérer constamment, votre entreprise se doit d’évoluer si elle veut tenir la distance.
Il est donc important de s’ouvrir à la numérisation.

D’un autre côté, plus vous adoptez cette numérisation et plus votre architecture informatique peut gagner en complexité.

Face aux attentes d’instantanéité de votre entreprise et de votre clientèle, comment votre service informatique peut-il espérer suivre le rythme ?

Ce ne sont que deux des signes indiquant que le développement Low-Code peut vous être avantageux.

Voici d’autres facteurs qui permettent de déterminer si vous pouvez bénéficier d’une plate-forme de développement Low-Code :

7 signaux d’alarme qui prouvent que vous avez besoin du Low-Code :

  1. Vous voyez tous les systèmes que vous avez installés il y a cinq, dix ou vingt ans ? Ils ne peuvent tout simplement plus suivre la constante évolution des attentes de votre clientèle. Il est donc de plus en plus dur pour vous de séduire de nouveaux clients, sans parler de garantir la fidélité de votre clientèle existante.
  2. Dos au mur, vous devez donc tirer parti de nouvelles possibilités professionnelles, mais il vous est impossible de créer des applications suffisamment rapidement pour en bénéficier. C’est un véritable casse-tête, et il vaut mieux ne pas avoir à s’en occuper quand la croissance de l’entreprise est en jeu.
  3. Vous avez désespérément besoin de concepteurs de logiciels talentueux. Le problème, c’est qu’il est de plus en plus difficile de les attirer dans votre entreprise et de les garder.
  4. Vous prenez des décisions relatives à vos activités commerciales, mais vous êtes trop occupé à localiser les données se trouvant aux quatre coins de votre entreprise pour prendre du recul et apprécier la situation dans son ensemble. Qu’en est-il de vos employés ? Il semblerait qu’eux aussi passent plus de temps à chercher ou à trouver plutôt qu’à réaliser.
  5.  En tant que leader des processus métier, votre travail consiste à proposer aux utilisateurs des expériences cohérentes, mobiles et omnicanales. Vous vous préoccupez cependant des expériences client fractionnées créées par vos systèmes hérités… qui ne communiquent pas entre eux.
  6. Vous travaillez dans une industrie fortement réglementée et vous avez des difficultés à vous tenir au courant de toutes ces réglementations complexes en constante évolution. Vous risquez donc à tout moment de perdre votre conformité.
  7. Votre service informatique semble toujours dépassé par les besoins de votre entreprise. Comme toujours, les ressources et le personnel sont limités. De plus, vous vous préoccupez de la menace que représente le Shadow IT ; c’est un véritable problème.

Se tenir informé à l’ère du numérique

Pour résumer ce que nous venons de voir,

ne vous méprenez pas. Si vous êtes CXO dans une entreprise prospère, il est aisé de se laisser prendre au piège par les systèmes qui vous ont permis d’atteindre votre position de leader en premier lieu.

Cependant, les logiciels d’hier ont été conçus pour une économie pré-numérique et sont souvent basés sur un seul objectif principal : l’obtention d’un avantage compétitif durable.

Le problème, c’est que les attentes augmentent désormais plus rapidement que quiconque n’aurait pu l’imaginer, et tout avantage compétitif peut disparaître en un clin d’œil.

Ainsi, si vous souhaitez rester au sommet en cette période de transformation numérique, le développement Low-Code n’est pas seulement une possibilité ;

c’est une nécessité.

P.S. : Télécharger Forrester Wave : plates-formes de développement Low-Code pour les professionnels de l’aérospatiale et de la défense, Q4 2017
Télécharger Forrester Wave pour les plates-formes de développement Low-Code

S'ABONNER À APPIAN WEEKLY!