Trois problèmes qui entravent le processus d’étiquetage dans le domaine des sciences de la vie

En matière d’étiquetage, la sécurité, la qualité et la rapidité sont essentielles à un travail bien fait. Malheureusement, la présence de ces trois éléments n’est pas toujours facile à assurer. Face aux réglementations en constante évolution, aux évènements indésirables, aux normes relatives aux marques et aux influences mondiales, les entreprises doivent mettre en place un système concis pour s’assurer que leur processus d’étiquetage s’exécute correctement et efficacement.

Sans approche innovante vis-à-vis de l’étiquetage, les entreprises du domaine des sciences de la vie sont vouées à se heurter à ces trois problèmes :

1. Conformité : les entreprises du domaine des sciences de la vie doivent satisfaire à des exigences réglementaires spécifiques pour chaque marché dans lequel leurs produits sont commercialisés à travers le monde. Si elles ne parviennent pas à se conformer rapidement à ces différentes réglementations, elles peuvent subir une diminution de leurs recettes et des perturbations au niveau de l’approvisionnement des produits et risquent des amendes. Pour le bon respect de ces réglementations, les entreprises doivent en tout temps garantir la bonne conformité de toutes les étiquettes qu’elles distribuent.

Les efforts constants déployés par ces entreprises pour maintenir leur conformité à l’échelle internationale épuisent leurs ressources. Pour alléger leur fardeau, les entreprises ont besoin d’une solution respectueuse des normes de conformité et suffisamment flexible pour s’adapter aux exigences qui varient d’une région à une autre. Les entreprises qui éprouvent des difficultés à concilier les nombreux aspects de la conformité en matière d’étiquetage doivent s’appuyer sur une plate-forme capable de les aider à automatiser et à normaliser ce processus.

2. Modification des étiquettes : les évènements indésirables, les lancements de nouveaux produits et les changements des processus propres aux marques et à la fabrication sont autant d’éléments susceptibles d’entraîner la modification des étiquettes. Chaque fois qu’une modification est nécessaire, les entreprises doivent reprendre le processus d’étiquetage depuis le début. Cela se produit parfois plusieurs fois dans la même année. L’exécution de ces modifications demande du temps, de l’argent, une certaine expertise et une bonne coordination ; si elles sont longues à apporter, c’est autant de temps pendant lequel ces produits ne sont pas commercialisés ni mis à disposition des personnes qui en ont besoin.

Un processus d’étiquetage efficace est nécessaire afin de pouvoir apporter rapidement des modifications importantes aux étiquettes. La mise en œuvre d’une solution permettant d’automatiser les redondances, d’assurer la gestion des processus étape par étape et d’interagir avec tous les systèmes nécessaires peut considérablement accélérer la commercialisation de ces produits de valeur, et donc leur mise à disposition auprès des patients, mais aussi réduire les coûts associés à l’attente qui précède généralement le lancement de ces produits.

3. Processus en manque d’efficacité : pour les entreprises du domaine des sciences de la vie, la gestion et la modification des fiches techniques clés (CDS) et des conceptions graphiques des étiquettes de milliers de produits nécessitent généralement l’utilisation de nombreux systèmes répartis dans différentes régions. Compte tenu de l’immense volume de ressources stockées dans des systèmes hétérogènes et échangées par des tonnes de collaborateurs, les tâches de gestion peuvent s’avérer difficiles, voire impossibles à mener à bien pour ces entreprises. À cause de tous ces processus et interactions isolés, les entreprises courent le risque de travailler à partir d’informations inexactes ou obsolètes.

Pour une meilleure organisation de ces processus, les données, les ressources et les méthodes de collaboration doivent toutes être unifiées. Le meilleur moyen pour y parvenir est d’adopter une approche rationalisée. Il est nécessaire d’avoir recours à une plate-forme pour intégrer ces processus cloisonnés à la gestion des ressources et aux capacités de collaboration, et ainsi créer une expérience efficace et homogène.

Mettez en œuvre une solution percutante

La plate-forme Low-Code d’Appian offre une solution proposant un contrôle et une gestion du processus d’étiquetage de bout en bout, et ce, pendant toute la durée de vie d’un dispositif pharmaceutique ou médical, du développement initial du produit à sa mise à disposition, sans oublier la pharmacovigilance. Ce système permet une meilleure organisation des processus grâce à des flux de travail automatisés qui garantissent une vision transparente et opportune de tous les processus, l’amélioration des capacités de collaboration et l’unification des interfaces.

Regardez cette vidéo de démonstration pour voir la solution d’étiquetage d’Appian à l’œuvre :

La solution d’étiquetage d’Appian peut aider les entreprises à :

  • rassembler les données de tolérance, les mentions des autorités sanitaires, les modifications de fabrication et les nouveaux résultats en recherche et développement pour les intégrer à la création d’étiquettes ;
  • simplifier les processus lourds en fournissant des informations sur la situation et des notifications claires lorsqu’il existe un risque de goulot d’étranglement ;
  • gérer la création et la préservation de toutes les données, conceptions graphiques et mises à jour relatives aux produits durant l’intégralité du cycle de vie de ceux-ci ;
  • accéder à des capacités de contrôle des processus pour la distribution au niveau local, régional et mondial.

Pour en savoir plus sur la manière dont la plate-forme Low-Code d’Appian peut contribuer au progrès dans le domaine des sciences de la vie, consultez notre page Ressources.

S'ABONNER À APPIAN WEEKLY!