Création d’un écosystème technologique d’assurance pour 2019 et au-delà

La révolution numérique est en train de se produire. Les assureurs savent parfaitement qu’ils ont besoin de cycles de développement rapides et qu’ils doivent également rester flexibles et habiles. La transformation numérique étant désormais en tête des priorités, les services Opérations et Informatique sont passés au premier plan de l’activité. Les assureurs ont depuis toujours concentré leurs efforts sur les aspects contractuels et actuariels de l’activité, mais les services Informatique et Opérations arrivent aujourd’hui au premier plan. En plus de chercher comment réduire les coûts et optimiser les processus, ils veulent améliorer le service à la clientèle, créer des expériences optimales pour les clients et maximiser l’efficacité interne. Mais il faut que les systèmes informatiques suivent.

Il s’agit d’un véritable défi pour les DSI et directeurs d’exploitation du secteur de l’assurance. Au fil des ans, le nombre élevé des fusions et acquisitions a donné un paysage technologique compliqué qui peut souvent constituer une cible mouvante composée de systèmes centraux cloisonnés, de systèmes à points et de bases de données. Comment les assureurs peuvent-ils faire pour gérer efficacement le paysage technologique compliqué devant eux et se préparer aux nouvelles technologies ? Et question d’importance capitale : où interviennent les technologies InsurTech et quels sont les défis et avantages qu’elles apportent ? Il est essentiel que les compagnies d’assurance répondent à ces questions, car cela déterminera leur plan d’action informatique et leur plan d’action opérationnel.

Le low-code est-il la réponse à la transformation numérique ?

Dans un tel contexte, les assureurs doivent chercher un moyen d’incorporer de nouvelles technologies dans un écosystème technologique complet, qui comprend leurs systèmes et bases de données existants, plutôt qu’opter pour un projet de remplacement complet long et coûteux. Enfin, une plate-forme low-code permet aux assureurs d’intégrer facilement les anciennes et nouvelles technologies avec flexibilité, rapidité et un TCO optimal.

Les entreprises doivent adopter une approche proactive et positive lorsqu’il est question de la transformation numérique. Pour tout vous dire, la nécessité de répondre à la pression des besoins des clients et des développements de l’insurtech est ce qui fait avancer le secteur de l’assurance. Les possibilités d’innovation sont nombreuses et ne sont pas seulement réservées aux nouveaux acteurs du marché.  En vue de fidéliser leur clientèle et d’accroître leur part de marché, de nombreux assureurs établis sur le marché financent des incubateurs de technologie et leurs propres start-ups d’insurtech.

Les nouvelles technologies pour les assureurs

Les nouvelles technologies apportent une solution aux défis courants. Des technologies telles que la Robotic Process Automation (RPA), l’intelligence artificielle (IA) et la télématique peuvent avoir un impact positif sur l’activité.

La RPA pourrait remplacer les parties fastidieuses du traitement. Par exemple, pour retirer une adresse de l’ancien ordinateur central, un système trop compliqué et stable pour être supprimé ou remplacé. Le recours à la RPA faciliterait énormément le travail de l’agent ou du représentant du service clientèle, leur permettant de passer plus temps à communiquer avec le client qu’à chercher la réponse à une question.  L’IA peut être utilisée pour aider à la prise de décision d’un souscripteur ou expert en sinistre dans les situations telles que l’analyse des fraudes ou la confirmation des couvertures d’assurance, augmentant ainsi la rapidité et la précision en vue d’améliorer les niveaux de service.

Mais il y a un problème. Comment ces technologies évolueront-elles ? Les mastodontes tels que Google ou Amazon perturberont-ils le marché avec de nouvelles propositions basées sur les quantités énormes de données qu’ils possèdent et sur leur vaste réseau de technologies ? Nous ne le savons pas encore. Ce que nous savons par contre, c’est qu’il ne faut pas attendre la prochaine innovation technologique en vogue.

La création d’un écosystème technologique préparant votre entreprise à l’avenir est une des principales préoccupations à l’approche de 2019. Ne manquez pas mon billet de la semaine dernière dans lequel nous explorons les 5 choses dont vous devez tenir compte lorsque vous évaluez de nouvelles technologies.

Gijsbert Cox
Expert Industrie Assurances
Appian

S'ABONNER À APPIAN WEEKLY!