AutoMatrix : Le soulèvement des rebelles Low-Code

SAUT DANS LE FUTUR.

PLAN INTÉRIEUR. UN COULOIR EN SOUS-SOL. MOUVEMENT DE CAMÉRA PANORAMIQUE :

Une porte s’ouvre lentement sur un pièce plongée dans une semi-obscurité.

Un ordinateur est posé sur le bureau. Au milieu de l’écran, un curseur clignotant rappelle un battement de cœur. Tout à coup, des colonnes de chiffres verts glissent en cascade sur l’écran, comme dans une machine à sous de Las Vegas. Le coin de l’écran laisse alors apparaître un nombre fixe à quatre chiffres : 2322. Il s’agit de l’année. Des rangées de texte vert remontent alors plus lentement depuis le bas de l’écran :

« Bien avant le règne maléfique de l’empire AutoMatrix, les machines et les algorithmes créèrent des millions d’emplois et enrichirent l’économie mondiale de plusieurs milliards de dollars. Mais à l’aube du XXIVe siècle, la situation a pris une autre tournure. L’humanité s’est retrouvée sous le joug de l’AutoMatrix, un système mondial de machines super-intelligentes. Personne n’aurait pu imaginer qu’elles prendraient à ce point le contrôle de l’humanité. Or, un mouvement marginal – le Low-Code Underground – croyait en une ancienne prophétie : opérant dans la clandestinité, une valeureuse tribu de guerriers Low-Code viendrait menacer la tyrannie du sinistre AutoMatrix. »

LA PORTE SE REFERME.

FONDU VERS LA PROCHAINE SCÈNE.

PLAN PANORAMIQUE :

Un trio de rebelles Low-Code se réunit en secret. Nous voyons Theo, un développeur de logiciels plutôt réservé le jour, qui se mue en un légendaire pirate Low-Code à la nuit tombée. Il porte des lunettes noires et un long manteau en cuir noir. À ses côtés, Kool Monk, vêtu d’une veste cyberpunk noire et de verres fumés. Il est suivi par Vogue, une guerrière féroce vêtue de latex noir. Les rebelles ont découvert une faille critique dans l’AutoMatrix. Craignant l’effondrement du système, les gardiens de l’AutoMatrix conçoivent un nouvel algorithme quantique pour écraser les rebelles Low-Code une bonne fois pour toutes.

Mais cet empire maléfique vit ses derniers jours.

FONDU AU NOIR.

PLAN D’INTÉRIEUR :

Hall d’entrée d’AutoMatrix, Inc. Le bâtiment futuriste accueille une visite guidée. Un guide accompagne un groupe de touristes dans le hall.

GUIDE TOURISTIQUE

« Bienvenus au siège mondial d’AutoMatrix. Je m’appelle Nia et je suis Officier en chef de la Vérité sur l’AutoMatrix. Je serai votre guide aujourd’hui. L’AutoMatrix a été créé en 2220, suite à l’explosion de l’informatique quantique qui a vu l’avènement d’un monde sans travail. »

Le groupe poursuit sa visite dans le hall.

NIA

« Les rebelles estiment que l’AutoMatrix vous a enlevé votre liberté d’innover. Mais c’est totalement faux. Grâce à la puissance de l’informatique quantique, l’AutoMatrix est parvenu à créer un système mondial de machines et d’algorithmes qui a permis au XXIVe siècle de connaître plus de progrès que toute autre période de l’histoire de l’humanité. En vérité, grâce aux machines, nous avons connu de plus grandes avancées : elles se chargent d’effectuer les tâches courantes avec bien plus de rapidité, d’intelligence et d’efficacité que quiconque aurait pu l’imaginer. Et puis il y a les algorithmes, qui ont supplanté les emplois « aliénants » qui ne nécessitaient ni créativité ni imagination. Et quel est l’autre rôle de l’AutoMatrix? »

Un touriste répond.

TOURISTE 1

« Il nous protège. »

NIA

« C’est exact. L’AutoMatrix nous protège des rebelles qui cherchent à détruire nos progrès. »

TOURISTE 2

« L’AutoMatrix peut-il se tromper ? »

NIA

« Jamais. L’AutoMatrix est infaillible. »

Nia se dirige vers un ascenseur, suivie de son groupe.

NIA

« Venez tous par ici. »

TRANSITION BRUSQUE :

ÉCRAN D’ORDINATEUR. SALLE DE CHAT INTERNET – LA NUIT

: Une conversation est en cours.

REBELLE 1

« Les gardiens de l’AutoMatrix veulent qu’on se prosterne devant les machines qui ont rendu l’être humain obsolète.

REBELLE 2

« Mais le Mouvement nous libérera des machines. »

REBELLE 3

« J’ai déjà entendu cette rengaine. »

REBELLE 2

« C’est vrai. C’est ce que dit la prophétie : le Mouvement créera un monde où les humains et les machines collaborent, dans lequel l’empathie humaine et la confiance seront valorisées. »

REBELLE 3

« T’as vraiment avalé leurs salades, mec. C’est des fadaises, un pure invention. »

REBELLE 1

« Pas du tout, mec. Le Mouvement en sait bien plus que toi. L’AutoMatrix n’est pas invincible : il est en train de s’effondrer! »

REBELLE 2

« Sérieux, mec. Nos low-codeurs conçoivent des applications anti-AutoMatrix à une vitesse fulgurante, 20 fois plus vite que ce qu’on aurait imaginé… Attends, je reçois une alerte. Il y a un truc qui va nous tomber dessus. Je dois filer. »

REBELLE 3

« Cool. On se voit de l’autre côté. »

VOLET :

PLAN D’INTÉRIEUR. UN COULOIR EN SOUS-SOL.Une porte s’ouvre au bout du couloir. Plan serré sur des rebelles Low-Code. Ils sont connectés sur une salle de chat clandestine qui permet aux low-codeurs de se retrouver. Theo est assis, attaché à la chaise avec un harnais. Il attrape le casque télépathique posé à côté de l’ordinateur et le met sur sa tête. Vogue est assise à côté de lui. Kool Monk est installé sur la chaise voisine. À l’aide du casque, Theo manipule à toute vitesse les icônes sur l’écran de l’ordinateur, crée une application et s’infiltre dans l’AutoMatrix. Il télécharge le code apocalyptique dont le Mouvement a besoin pour renverser ce système maléfique. Le code se déploie dans son cerveau à un rythme effréné. Il se plaque contre la chaise tandis que son corps est submergé par l’adrénaline. Il retire le casque. Il ouvre brusquement les yeux et regarde l’horloge numérique sur le mur. Deux heures vingt du matin. Plus que vingt minutes. Il fait pivoter sa chaise et se lève.

VOGUE

« Alors, il se passe quoi maintenant ? »

THEO

« Le Low-Code Underground nous a envoyé une nouvelle mission. »

KOOL MONK

« On dirait qu’on est loin d’avoir terminé. »

VOGUE

« Il est temps de mettre fin au cauchemar AutoMatrix. »

THEO

« Je sais ce qu’il faut faire. »

Vogue sourit. Kool Monk aussi.

THEO

« C’est parti. »

Vogue et Kool Monk suivent Theo hors de la pièce.

LA PORTE SE REFERME.

FONDU AU NOIR :

UNE BANNIÈRE se glisse dans l’écran.

« Au début du XXIe siècle, personne n’aurait cru que qu’un réseau secret de machines super-intelligentes nous surveillait comme des bactéries sous la lentille d’un microscope. Alors que les humains effectuaient leurs tâches de routine, de sinistres machines les observaient patiemment tout en complotant contre leur monde. Les machines ont pris le contrôle, mais leur domination était vouée à l’échec et condamnée par un mouvement de rebelles numériques qui croit fermement que les machines devaient servir l’humanité et non la diriger. »

FONDU AU NOIR.

FIN.

S'ABONNER À APPIAN WEEKLY!